PHYCOCYANINE

FLUORESCENCE ROUGE
Le contenu d'une gélule de Déesse Bleue® dans un verre d'eau sous la lumière
reconnectez-vous aux origines de la vie...

La phycocyanine est incroyable

De l’énergie solaire condensée.

En plus de la chlorophylle qu’elle possède en abondance, la spiruline fabrique la phycocyanine, un complexe protéique unique qui absorbe une très grande partie du spectre lumineux solaire, à la différence des autres végétaux.

La Phycocyanine (du grec « phyco » : algue et « cyanine » : cyan qui désigne la couleur bleue) est l’association d’une protéine et d’un pigment naturel de couleur bleue, une couleur particulièrement rare à l’état naturel.

  1. LES PRINCIPAUX BIENFAITS

    Le comité scientifique (environ 2000 publications sur la spiruline à ce jour) a mis en évidence que la phycocyanine était à elle seule à l’origine de nombreux effets qui étaient attribués à la spiruline.

    Il est également apparu dans les études que l’extraction de la molécule la rendait infiniment plus efficace (cf. absorption de la phycocyanine). Elle serait 6000 à 7000 fois plus efficace que la spiruline. De plus la phycocyanine est très bien tolérée et ne provoque pas l’inconfort que peuvent parfois ressentir certaines personnes avec la spiruline.

    • Propriété anti-inflammatoire

    L’activité de la phycocyanine est comparable aux meilleures molécules anti-inflammatoires connues.

    La phycocyanine a une action inhibitrice des enzymes pro-inflammatoires Cox-2. Ces molécules sont impliquées dans les phénomènes d’inflammation et de douleurs associées lors de la dégradation des cartilages et des articulations.

    • Soutient le système immunitaire 

    La phycocyanine comme immuno-modulateur dynamise les fonctions du thymus (ce dernier joue un rôle important dans l’immunité cellulaire). De plus la phycocyanine, par sa capacité à stimuler la fabrication des globules blancs qui sont les défenseurs de l’organisme (neutrophiles, macrophages, éosinophiles, basophiles, lymphocytes B et T), mais aussi des cellules NK (Natural Killer, qui détruisent les cellules infectées par des virus ainsi que les cellules cancéreuses), va avoir une forte action sur les défenses immunitaires.

    • Un anti-viral puissant

    La faculté de médecine de l’Université Harward à Boston et aussi la Danal Farl Cancer Institute ont pu démontrer en 1996 que la phycocyanine permettait d’inhiber la réplication de VIH (virus du Sida) dans les lymphocytes T et les cellules sanguines mononucléaires périphériques et, ce à une concentration de 5 à 10 microns par ml. A doses plus fortes, elle stoppait la réplication virale ! D’autres études démontrent la capacité de la phycocyanine et des éléments associés de la spiruline à inhiber d’autres virus tels que ceux de la grippe, des oreillons, de la rougeole, de l’herpès simplex, du cytomégalovirus. La phycocyanine protégerait donc la cellule en empêchant la pénétration du virus à travers la membrane. Le virus alors ne peut se multiplier et, il finit par être éliminé.

    • Potentiel anti-allergique

    La phycocyanine contribue à diminuer les inflammations allergiques en abaissant l’excès d’immunoglobulines E (IgE). Il semblerait que la phycocyanine accroisse favorablement le taux d’Ig A qui renforce le système immunitaire muqueux (au sein du tube digestif, de l’appareil respiratoire, urinaire, génital ainsi qu’au niveau de l’œil). La phycocyanine serait le seul composé naturel efficace sur l’asthme. D’autre part, elle agirait en inhibant la production des molécules de l’inflammation, limitant ainsi leur libération et leurs effets sur les manifestations allergiques.

    • Caractère anti-oxydant

    Sûrement le plus puissant antioxydant connu à ce jour. Les radicaux libres engendrent des réactions en chaîne qui endommagent les phospholipides des membranes de toutes nos cellules. Cela engendre vieillissement et pathologies dégénératives. Des études complémentaires démontrent que la phycocyanine a une activité antioxydante 70 fois plus grande que la SOD (la superoxyde dismutase : puissant anti-oxydant produit par le corps), respectivement 20 et 16 fois plus performante que les vitamines C et E. Avec ses propriétés anti-radicalaires, la phycocyanine participe à la protection cellulaire contre les dommages liés aux radicaux libres. Il a également été démontré que la phycocyanine est neuroprotectrice, par son action sur le stress oxydatif. Elle contribue également à apaiser les enfants hyperactifs.

    • Stimule la libération d’EPO naturelle

    La phycocyanine facilite la différenciation des cellules souches au sein de la moelle osseuse en stimulant la sécrétion de l’hormone érythropoïétine (EPO) favorisant la production de globules rouges, blancs et plaquettes. Elle joue ainsi un rôle dans le transport de l’oxygène vers le muscle et dans l’immunité. La phycocyanine administrée à 270 enfants de Tchernobyl dont la moelle osseuse avait été endommagée par les radiations a permis leur rétablissement en l’espace de six semaines, alors même que leur corps ne pouvait plus produire de globules rouges et blancs normaux !

    • Un espoir contre la leucémie

    Des chercheurs chinois ont montré que parce qu’elle agissait sur la production de cellules souches, la phycocyanine permettrait de contribuer à la normalisation du nombre de globules blancs et d’empêcher l’évolution de la leucémie myéloïde chronique. Actuellement, la chimiothérapie ne permet que de normaliser le nombre de globules blancs sans empêcher le cours de la maladie et requiert souvent de faire appel à la greffe de moelle osseuse. La phycocyanine serait un grand espoir pour celles et ceux atteints de leucémie chronique ou aiguë. Des études scientifiques plus nombreuses sont fortement attendues!

    • Contribue à la protection hépatique

    La phycocyanine est détoxifiante et protège le foie. Elle contribue notamment à diminuer l’hépato toxicité engendrée par les chimiothérapies. Par sa capacité à se lier aux acides biliaires, elle assure l’évacuation fécale du cholestérol et des acides biliaires. Elle joue un rôle dans la diminution de la plaque d’athérome (responsable d’un tiers des décès en Europe)

  2. POUR QUI ?

    Grâce à ses immenses et nombreuses propriétés et son absence de contre-indication, la phycocyanine apportera ses bienfaits à chacun, à tous les âges.

    Elle sera d’autant plus indiquée pour :

    • Les sportifs

    La phycocyanine augmente la VO2max grâce à son action semblable à celle de l’érythropoïétine (EPO). Elle permet de stimuler la formation des cellules sanguines permettant ainsi d’augmenter le rendement à l’effort. Elle améliore également la récupération musculaire par une action anti-oxydante et anti-inflammatoires.

    • Les blessures, les douleurs ostéo-articulaires, la convalescence

    L’action anti-inflammatoire reconnue de la phycocyanine offre un accompagnement idéal de la douleur lors de blessure. Elle jouera ainsi un rôle important lors de la convalescence.

    • Pour les personnes sujettes au rhume des foins

    Prise préventivement, l’action immuno-modulatrice de la phycocyanine contribue à l’atténuation des symptômes liés aux allergies saisonnières. Cette capacité est soulignée par les capacités anti-histaminiques et de régulation de l’inflammation également liées au pigment.

  3. CONSEILS D'UTILISATION

    La phycocyanine Déesse Bleue® peut être consommée par tous et sans contre-indication.

    Le dosage est à adapter en fonction du mode de vie de chacun. Nos experts naturopathes conseillent de respecter une durée de 3 mois de prise journalière pour permettre à la phycocyanine d’informer efficacement le corps sur plusieurs cycles cellulaires. Aucun complément alimentaire, aussi fabuleux soit-il, n’aura d’effet durable sans assiduité ni constance.

    Les doses pourront ainsi être augmentées en période d’effort intense, de maladie, de fatigue, d’examen, de déprime, etc..

    • Avertissement

    Les informations et indications données sur ce site le sont à titre d’hygiène de vie et ne sont en aucun cas des indications thérapeutiques à visée médicale.

    L’auteur ne saurait être tenu responsable quant à leur utilisation abusive. La prise de compléments alimentaires, même de source naturelle, ne se substitue jamais à un régime alimentaire varié ni à un traitement médical.

  4. ABSORPTION ET STABILITÉ
     

    ABSORPTION DE LA PHYCOCYANINE

    La phycocyanine est un pigment bleu (porté par une protéine) naturellement présent dans la spiruline. Afin de bénéficier de tous ses effets, le pigment doit être dissocié de sa protéine pour être absorbé au niveau intestinal (dans le duodénum).

    Dans la spiruline sèche, cette dissociation prend beaucoup de temps (environ 36h in vivo) rendant très difficile l’absorption de la phycocyanine durant la digestion de la spiruline sèche.

    En effet, la phycocyanine pour être efficace, a besoin d’être absorbée très tôt après son ingestion, juste à la sortie de l’estomac au niveau duodénal. Hors, pour être libérée de la spiruline brute, la phycocyanine doit traverser les différentes étapes de la digestion de la spiruline, ce qui la rend bio-disponible uniquement en fin de tube digestif, lieu beaucoup moins propice à son assimilation.

    La prise de spiruline sèche pour son apport en phycocyanine est donc vaine. Les concurrents qui mettent en avant des taux de phycocyanine importants dans leur spiruline sèche ne disent malheureusement pas toute la vérité au consommateur.

    A contrario, la consommation d’un extrait de spiruline concentré en phycocyanine permet d’accéder au pigment sous forme libre (c’est-à-dire non lié à sa protéine porteuse), ce qui rend la phycocyanine directement absorbable par l’organisme dès le début de la digestion et qui démultiplie ses performances.

    STABILITÉ DE LA PHYCOCYANINE

    La phycocyanine sous sa forme absorbable est une molécule instable. En effet, pour être absorbée dans l’intestin (au niveau du duodénum), la molécule de phycocyanine doit être détachée de sa protéine porteuse. Cette manipulation la rend instable, et tout particulièrement en milieu aqueux où elle a tendance à se dégrader. Des études montrent que la phycocyanine extraite et conservée en présence d’eau s’oxyde considérablement au fil des mois.

    A contrario, lorsqu’elle est solide, sous forme de poudre, la phycocyanine est beaucoup plus stable et conserve toutes ses propriétés dans le temps. C’est pour cette raison que nous avons mis au point une présentation inédite de poudre dosée et conditionnée en gélules végétales qui préserve toutes les qualités de cette incroyable molécule.

    Nous conseillons de réhydrater la poudre juste avant de la consommer, en versant le contenu de la gélule dans un peu d’eau pour la rendre puissamment assimilable

  5. RECONNAITRE UNE BONNE PHYCOCYANINE
    • UN PROCÉDÉ D'EXTRACTION EXIGEANT ET CONTRÔLE POUR UN EXTRAIT DE SPIRULINE D'EXCEPTION À LA QUALITÉ IRRÉPROCHABLE

    Une méthodologie rigoureuse issue de plusieurs années de recherche et de partenariat avec des laboratoires expérimentés garantie l’efficacité exceptionnelle de notre extrait de phycocyanine. Chaque étape de production est minutieusement maîtrisée et contrôlée afin de proposer un concentré actif très puissant qui est respecté et magnifié, depuis la culture de la spiruline jusqu’à la présentation de notre joyau bleu Déesse Bleue®. L’excellence est notre priorité de chaque instant.

    • UNE PHYCOCYANINE DÉESSE BLEUE® STABLE ET ABSORBABLE

    Un apport en phycocyanine directement assimilable par l’organisme contrairement à la phycocyanine présente dans la spiruline brute. En effet, l’extraction de la phycocyanine permet de la rendre 6000 à 7000 fois plus efficace que la spiruline sèche.

    • UN DOSAGE UNIQUE DE PHYCOCYANINE

    Un procédé d’extraction à froid, sans solvants chimiques, à partir de spiruline fraîche qui offre l’une des plus hautes concentrations en phycocyanine existant sur le marché. Nos gélules Déesse Bleue® sont en moyennes 5 à 10 fois plus dosées en phycocyanine que ce qui est actuellement disponible dans le commerce. Une couleur bleue et une fluorescence rouge entièrement naturelles qui sont le gage de la richesse en phycocyanine et de son efficacité.

  6. REFERENCES

    BIBLIOGRAPHIE

    • Benedetti S, Benvenuti F, Pagliarani S, Francogli S, Scoglio S, Canestrari F. Antioxidant properties of a novel phycocyanin extract from the blue-green alga Aphanizomenon flos-aquae. Life Sci. 2004 Sep 24;75(19):2353-62. PMID 15350832
    • Bhat VB, Madyastha KM. C-phycocyanin: a potent peroxyl radical scavenger in vivo and in vitro. Biochem Biophys Res Commun. 2000 Aug 18;275(1):20-5. PMID 10944434
    • Bhat VB, Madyastha KM. Scavenging of peroxynitrite by phycocyanin and phycocyanobilin from Spirulina platensis: protection against oxidative damage to DNA. Biochem Biophys Res Commun. 2001 Jul 13;285(2):262-6. PMID 11444835
    • Bermejo-Bescós P, Piñero-Estrada E, Villar del Fresno AM. Neuroprotection by Spirulina platensis protean extract and phycocyanin against iron-induced toxicity in SH-SY5Y neuroblastoma cells. Toxicol In Vitro. 2008 Sep;22(6):1496-502. doi: 10.1016/j.tiv.2008.05.004. 
    • Chen JC, Liu KS, Yang TJ, Hwang JH, Chan YC, Lee IT. Spirulina and C-phycocyanin reduce cytotoxicity and inflammation-related genes expression of microglial cells. Nutr Neurosci. 2012 Nov;15(6):252-6. doi: 10.1179/1476830512Y.0000000020. 0
    • Girardin-Andréani, C. Spiruline: système sanguin, système immunitaire et cancer. Phytotherapy (2005) 3: 158. doi:10.1007/s10298-005-0095-9
    • González R, Rodríguez S, Romay C, Ancheta O, González A, Armesto J, Remirez D, Merino N. Anti-inflammatory activity of phycocyanin extract in acetic acid-induced colitis in rats. Pharmacol Res. 1999 Jan;39(1):55-9. PMID 10366332
    • François Haldemann La Phycocyanine, l’Or Bleu de la Spiruline.
    • Li B, Gao MH, Zhang XC, Chu XM. Molecular immune mechanism of C-phycocyanin from Spirulina platensis induces apoptosis in HeLa cells in vitro. Biotechnol Appl Biochem. 2006 Mar; 43(Pt 3):155-64. PMID 16316316
    • Liu Q, Huang Y, Zhang R, Cai T, Cai Y. Medical Application of Spirulina platensis Derived C-Phycocyanin. Evid Based Complement Alternat Med. 2016;2016:7803846. doi: 10.1155/2016/7803846. PMID 27293463
    • Min et al. Assessment of C-phycocyanin effect on astrocytes-mediated neuroprotection against oxidative brain injury using 2D and 3D astrocyte tissue model. Scientific Reports volume5, Article number: 14418 (2015) doi:10.1038/srep14418.
    • Mitra S. & al. : C-Phycocyanin protects against acute tributyltin chloride neurotoxicity by modulating glial cell activity along with its anti-oxidant and anti-inflammatory property: A comparative efficacy evaluation with N-acetyl cysteine in adult rat brain. Chem Biol Interact. 2015 Aug 5;238:138-50. doi: 10.1016/j.cbi.2015.06.016. 
    • Reddy CM, Bhat VB,Kiranmai G, Reddy MN, Reddanna P, Madyastha KM. Selective inhibition of cyclooxygenase-2 by C-phycocyanin, a biliprotein from Spirulina platensis. Biochem Biophys Res Commun. 2000 Nov 2;277(3):599-603. PMID 11062000
    • Reddy MC, Subhashini J, Mahipal SV, Bhat VB, Srinivas Reddy P, Kiranmai G, Madyastha KM, Reddanna P. C-Phycocyanin, a selective cyclooxygenase-2 inhibitor, induces apoptosis in lipopolysaccharide-stimulated RAW 264.7 macrophages. Biochem Biophys Res Commun. 2003 May 2; 304(2):385-92. PMID 12711327
    • Remirez D. & al. : Role of histamine in the inhibitory effects of phycocyanin in experimental models of allergic inflammatory response. Mediators Inflamm. 2002 Apr; 11(2): 81–85.
    • Rimbau V, Camins A, Romay C, González R, Pallàs M. Protective effects of C-phycocyanin against kainic acid-induced neuronal damage in rat hippocampus. Neurosci Lett. 1999 Dec 3;276(2):75-8. PMID 10624795
    • Romay Ch, González R, Ledón N, Remirez D, Rimbau V. C-phycocyanin: a biliprotein with antioxidant, anti-inflammatory and neuroprotective effects. Curr Protein Pept Sci. 2003 Jun;4(3):207-16. PMID 12769719 texte intégral
    • Romay C, Armesto J, Remirez D, González R, Ledon N, García I. Antioxidant and anti-inflammatory properties of C-phycocyanin from blue-green algae. Inflamm Res. 1998 Jan;47(1):36-41. PMID 9495584
    • Satyantini, W. H.,Harris, E., & Utomo, N. B. P. (2014). Pemberian Fikosianin Spirulina Meningkatkan Jumlah Sel Darah, Aktivitas Fagositosis, dan Pertumbuhan Ikan Kerapu Bebek Juvenil (administration of spirulina phycocyanin enhances blood cells, phagocytic activity and growth in humpback grouper juvenile). Jurnal Veteriner, 15(1).
    • Sedriep S, Xia X, Marotta F, Zhou L, Yadav H, Yang H, Soresi V, Catanzaro R, Zhong K, Polimeni A, Chui DH. Beneficial nutraceutical modulation of cerebral erythropoietin expression and oxidative stress: an experimental study. J Biol Regul Homeost Agents. 2011 Apr-Jun;25(2):187-94. PMID 21880207
    • Shih CM. & al. : Antiinflammatory and antihyperalgesic activity of C-phycocyanin. Anesth Analg. 2009 Apr;108(4):1303-10. doi:10.1213/ane.0b013e318193e919.
    • Scoglio S, Benedetti Y, Benvenuti F, Battistelli S, Canestrari F, Benedetti S. Selective monoamine oxidase B inhibition by an Aphanizomenon flos-aquae extract and by its constitutive active principles phycocyanin and mycosporine-like amino acids. Phytomedicine. 2014 Jun 15;21(7):992-7. doi:10.1016/j.phymed.2014.03.006. PMID 24690316
    • Subhashini J, Mahipal SV, Reddy MC, Mallikarjuna Reddy M, Rachamallu A, Reddanna P. Molecular mechanisms in C-Phycocyanin induced apoptosis in human chronic myeloid leukemia cell line-K562. Biochem Pharmacol. 2004 Aug 1; 68(3):453-62. PMID 15242812
    • Vadiraja BB, Gaikwad NW, Madyastha KM. Hepatoprotective effect of C-phycocyanin: protection for carbon tetrachloride and R-(+)-pulegone-mediated hepatotoxicty in rats. Biochem Biophys Res Commun. 1998 Aug 19;249(2):428-31. PMID 9712713
    • José O. Valderrama, Michel Perrut, Wieslaw Majewski. Extraction of Astaxantine and Phycocyanine from Microalgae with Supercritical Carbon Dioxide. J. Chem. Eng. Data, 2003, 48 (4), pp 827–830DOI: 10.1021/je020128r
    • Zhang Cheng-Wu et al. April 1994. Pub. In Proc. of Second Asia Pacific Conf. On Algal Biotech. Univ of Malaysia. P.58. China.

Le saviez-vous?

Les scientifiques ont retenu la très probable hypothèse que la phycocyanine est à la base de l’évolution de la vie sur terre. En effet, la phycocyanine serait la première molécule à avoir fait la photosynthèse en captant la lumière du soleil. C’est elle qui aurait donc rendu l’air compatible avec la vie en lui apportant l’oxygène il y a plus de 3 milliards d’années…

Encore plus fascinant, en schématisant, c’est toujours la phycocyanine qui serait à la base de l’apparition des végétaux et des animaux/humains sur la Terre. En effet, il y a 1.5 milliards d’années lors de l’apparition des cellules, elle aurait engendré la chlorophylle en intégrant un atome de magnésium à sa structure! Et encore plus fou, en captant le fer, elle aurait donné naissance à l’hémoglobine qui est l’élément caractéristique et fondamental du sang.

Un seul atome différencie la phycocyanine (bleue), de la chlorophylle (verte) et de l’hémoglobine (rouge) !
    Panier